A l’invitation du Cercle Richelieu Senghor de Paris, Son Excellence Monsieur Bassirou SENE, Ambassadeur du Sénégal en France, Monaco et Andorre, a animé le diner-débat du 25 avril 2017 sur le thème : « Francophonie et émergence économique du Sénégal ».

Amb B. SENE

A l’invitation du Cercle Richelieu Senghor de Paris, un cadre de réflexion créé en 1971 et regroupant des diplomates, hauts fonctionnaires, universitaires, professions libérales, journalistes, hommes d’affaires, écrivains, artistes, représentants d’institutions et d’associations qui s’intéressent aux problèmes de société sous l’angle de la Francophonie et du dialogue des cultures, Son Excellence Monsieur Bassirou  SENE, Ambassadeur du Sénégal en France, Monaco et Andorre, a animé le diner-débat du 25 avril 2017 sur le thème : « Francophonie et émergence économique du Sénégal ».

Dans les locaux du Palais du Luxembourg, cet édifice imposant et mythique qui abrite le Sénat et devant une assistance triée sur le volet, le Haut Représentant du Sénégal a délivré une prestation majestueuse. D’un ton limpide, dans un style clair et avec une grande assurance, l’Ambassadeur SENE a séduit son auditoire à tel point que les 45 minutes de son intervention ont semblé insuffisantes.

La Présidente du Cercle, Madame Anne-Marie CORDELLE, très fière de la qualité de la communication, a reconnu que ses invités, qui pourtant pensaient connaître le Sénégal, ont énormément appris. Cet aveu a été partagé par les différents intervenants qui ont pris la parole pour dire combien ils étaient impressionnés par les performances économiques du Sénégal ces quatre dernières années grâce notamment au Plan Sénégal Emergent et à l’action de Son Excellence Monsieur le Président Macky SALL.

Le meilleur symbole de la réussite de cet exercice a été que les participants ne voulaient pas prendre congé même à 23h30. La passion et l’intérêt étaient au rendez-vous de ce diner-débat qui a duré plus de 3 heures de temps, obligeant la sécurité à intervenir à plusieurs reprises pour signifier que le temps imparti était dépassé de très loin et que le bâtiment aurait dû être fermé à 22h30.

 

La présentation de l’Ambassadeur Bassirou SENE est jointe en intégralité ci-dessous en bas de page (fichier pdf). 

tl_files/actualite2/amb2604.jpg


Revenir